guide d'achat

Vous débutez ? Comment choisir son piano d’étude

Avant de pouvoir s’adonner aux plaisirs de la musique, il faut bien entendu s’équiper d’un piano ! Et trop souvent, cette étape prend la forme d’un véritable parcours de combattant. Bienheureux ceux capables de trouver des repères dans la jungle des marques et des modèles !
L’abondance de l’offre est telle qu’elle peut déboussoler mêmes les mieux informés.

L’appellation « piano d’étude » est une autre manière de dire « piano d’entrée de gamme ». Situé dans un budget économique, il s’agit d’un instrument de petite taille (généralement entre 1m et 1m10 de hauteur) principalement utilisé pour les premières années d’apprentissage. La sonorité de ces instruments est généralement assez claire et « pointue » mais conviendra parfaitement aux pianistes débutants qui n’utilisent pas encore l’ensemble du clavier ainsi que toutes les capacités de résonance du piano. La mécanique et le toucher de ces instruments est dans l’ensemble assez légère. Equipés d’une sourdine mécanique en feutrine qui réduit considérablement le son, ils peuvent être utilisés en appartement sans déranger beaucoup l’entourage. Ils peuvent être équipés ‘un système silencieux qui permet de jouer au casque sans déranger l’entourage. Par le passé, ces pianos « économiques » pouvaient provenir des pays de l’est (Pologne, Russie, Allemagne de l’Est ) ou encore d’Angleterre et USA. Aujourd’hui, la quasi-totalité de ces pianos sont fabriqués en Asie (Chine, Corée, Indonésie). En 20 ans, la Chine est devenue le premier producteur mondial de pianos. Difficile de s’y retrouver car les pianos chinois sont commercialisés sous diverses appellations européennes et de nombreux constructeurs (Yamaha, Steinway) ont délocalisé l’ensemble de leur production entrée de gamme en Chine et Indonésie. Même sous une appellation connue comme Yamaha, Essex,… le piano est sous-traité dans des usines asiatiques sans véritable valeur ajoutée en terme de qualité. Du fait de la multiplication d’intermédiaires, le prix de ces pianos est par contre nettement supérieur aux pianos chinois (provenant très souvent des mêmes usines…) de marque moins connue !


Sans aller dans des excès, il est important pour un débutant de choisir un piano d’une certaine qualité sonore et un bon toucher. Un débutant construit sa musicalité dans les premières années d’apprentissage. Meilleur sera le piano, meilleur sera sa perception musicale. Lorsque l’on débute vraiment, il vaut donc mieux éviter les pianos trop bas de gamme et opter pour un piano d’étude mais de qualité (par exemple les marques Ravel, Petrof, Yamaha). Les critères de taille (hauteur) ne sont pas à considérer à ce stade, un piano de fabrication chinoise est un piano d’entrée de gamme même si il est doté d’une certaine hauteur ! Le piano d’étude a l’avantage d’un rapport qualité-prix intéressant pour un débutant et fera l’affaire pour les premières années d’apprentissage. En résumé, un modèle de piano d’étude neuf autour de 2900 euros, avec consoles et roulettes, de 1m10 de hauteur, fourni et garanti par un distributeur qui en effectue la livraison, reste une bonne option. Vous trouverez par exemple sur le marché le modèle « Romantique » de la marque Ravel qui vous satisfera amplement lors des premières années d’apprentissage. Ensuite, il faudra évoluer vers une gamme supérieure.


Pianos international propose des options d’évolution afin de changer d’instrument sans difficulté si on souhaite monter vers une gamme supérieure. Au delà d’un budget de 3000 euros, il vaut mieux opter pour un piano de fabrication européenne neuf ou bien une bonne occasion japonaise ou européenne

Combien de temps utilise-t-on un piano d’étude ?

Il n’y a pas de règle, car la durée d’utilisation d’un piano d’étude dépend de l’évolution du jeu de l’interprète. Certains musiciens peuvent se contenter de leur premier instrument toute une vie, d’autres se sentiront limités au bout de quelques années seulement.Ce qui amène l’instrumentiste à évoluer, ce sont les capacités instrumentales et la maturité musicale. A l’instar d’un jeune conducteur d’automobile qui sera amené à changer de véhicule lorsqu’il aura acquis une certaine maitrise de la conduite et qui sera amené à effectuer beaucoup de kilomètres, le pianiste sera amené à changer d’instrument lorsqu’il aura acquis une certaine aisance musicale et technique.

S’il passe de plus en plus de temps au piano,le pianiste peut désirer posséder un instrument plus puissant, plus expressif, avec une sonorité plus ronde, plus profonde mais il n’y a pas de règle absolue ! D’un point de vue technique, un piano d’étude a la même conception qu’un piano de gamme moyenne. Ce sont les capacités expressives de l’instrument, la sonorité, la sensibilité du toucher qui ont une conséquence directe sur le prix de l’instrument. Par contre , un piano d’étude n’est pas destiné à un usage professionnel, s’il est joué intensivement il va davantage se dégrader qu’un piano de gamme supérieure qui est spécialement conçu pour une utilisation professionnelle (plus de 3 heures par jour). En moyenne, les enfants qui apprennent la musique sur un piano d’étude passent généralement de 3 à 8 ans sur leur premier instrument avant de passer sur une gamme supérieure. Pour les adultes, il n’y a aucune règle, seul le goût et le budget conditionnent le choix.

Faut-il privilégier un piano neuf ou un piano d’occasion ?

Il n’y a pas de règles en la matière car chaque piano d’occasion est unique. Lorsque il s’agit d’une bonne occasion d’une marque qui a fait ses preuves, l’achat d’un piano occasion se révèlera plus judicieux qu’un piano neuf d’une gamme inférieure et au même prix. par exemple, les pianos Yamaha série professionnelle (série U, YUS, SU) sont des pianos de qualité, de fabrication Japonaise, et vendus en occasion à 50 % du prix neuf. Si l’on est très sensible à l’esthétique, l’achat d’un piano neuf offre un plus large choix de coloris . Lorsque l’on choisit son piano d’occasion, il est important de regarder l’état de la mécanique, puisque c’est elle qui vous permettra de profiter de toutes les ressources sonores de l’instrument, ensuite de l’état de la lutherie et plus généralement de l’état de la caisse. De manière générale, pour ce qui est de l’occasion, il est primordial d’avoir une garantie en cas de problème sur l’instrument ainsi qu’un suivi personnalisé pour l’entretien.